22 septembre 2011

Chère vous,

Chère vous, 

J’attends votre courrier avec impatience,
Celui duquel renaît l’espérance.
N’attendez plus aussi longtemps,
Avant de me décrire vos sentiments. 

J’attends votre prochaine lettre,
Celle qui me montrera votre autre facette.
Ne gardez plus inutilement cette pudeur,
Avant de m’ouvrir votre cœur. 

Vous ma tendre amie,
Qui effacez les jours gris. 

Courrier du cœur – Dentelle

11:37 Écrit par Dentelle dans Humeur

Les commentaires sont fermés.