22 septembre 2011

Sans coeur

sanscoeur.jpg

Le cœur était déteint.
Délavé.
L’eau l’avait presque complètement effacé.
Ils pensaient pourtant l’avoir gravé à tout jamais.
Les lettres imprégnées d’encre rouge sang
S’étaient fondues avec le brun de la peau épaisse.
La tristesse semblait suinter du cœur telle une blessure.

Il restait une chose, sans sentiment, le vide. 

On garde des souvenirs, on garde des rancoeurs,
Mais ne vaut-il pas mieux passer à un autre arbre,
Quitte à n’y graver aucune initiale.

 Après tout, un nouvel arbre c’est une nouvelle vie. 

© Dentelle

12:11 Écrit par Dentelle dans Humeur

Les commentaires sont fermés.