26 septembre 2011

Echange et jeux de mots

échangeetjeudemots.jpg

Échanges et jeux de mots. 

Lui 

 

Soulevant le voile de vos dentelles
je vous murmure mon désir à mots couverts


 

 Elle

 

 

 

 

Tentation déployée,
En imaginant l'ajouré.
Dans ces jeux croisés,
Désir animé...

 

 

 

Lui

 

 

 

 

 

Bruissement du regard effleurant cette légèreté
suppliant de ne rien voir, juste deviner sous le voile ces braises ardentes qui incendient l'imaginaire.
Et pire encore, approcher un doigt, antenne tactile frôlant sous l'étoffe d'indicibles éminences.
Ah les plaisirs textiles! (si vous vous déshabillez, je vous rhabille....)

 Elle

 

Un doigt s'égare sous le tissu,
Cherchant l'inattendu,
Dans un jardin de vertu,
Un bourgeon à peine éclos,
Et qui répond sans dire un mot...

Délice tactile.

 

Lui

 

Geste…

... incendiaire. Celui que vous commettez d’un doigt tendu, explicite, illicite, tactique, millimétrique, sismique, paroxysmique, désignant le centre du monde, le point d’inflexion du désir, le point sur le i de plaisir. Il serait immoral de vouloir le mettre en mots.
Devant un tel spectacle qui touche au divin, je tombe à vos genoux, bouche bée...

 

Elle

 

Du jeu…

de mots nous passons au jeu de doigts.

Imposant imaginaire qui cruellement se réfère à l'éphémère...
Un mouvement tactile sur l'objet de convoitise érectile, soudain, le reste devient futile devant l'explosion d'un plaisir volubile.

Quand l'imaginaire devient réalité.
Feu d'artifice.

 

Lui

 

Jeu du chat et de la souris

 

La dissymétrie des sexes est souvent plus culturelle que sensuelle. Car voici que mon doigt, rendant hommage au votre, trouve sous le tissu un relief brandi où s'attarder, faire naître quelques torpeurs tièdes et mouillées. L'imaginaire battant déjà convoque vos dentelles et vos mystères, promettant de vous inonder de ma plus vive reconnaissance...

 

Double sens

 

nous touchons du doigt nos réalités croisées et par la seule magie de vos mots affichés, vue brouillée, j'en devine d'autres à venir. Je crois même entendre le glissement de votre doigt sur la dentelle, je vous en prie faites encore murmurer l'étoffe ajourée avant de la soulever, partition ajourée, les notes s'envolent et je parcours vos lignes de fuite attiré par cet horizon radieux

 

Elle

 

Fin avant de recommencer…

 

Je ressens la chaleur du soleil

Celle qui toujours m’émerveille

Quand je me laisse enfin basculer

Du côté du péché vénéré.

 

Qui a dit que c’était un réel péché ?

Celui qui ne l’a jamais testé,

Probablement…

  Lui

 

 

 

Aux tempes du plaisir, battre l'espace qui me rapproche de l'idée de vous.

Irradiation.

 

 

 

1,2,3

 

 

 

Soleil !!!!

 

 

 

Désirs sans fins

 

 

 

même appétit que vous:
mettons-nous à table,
jouons du pied,
varions les plats,
les entrées,
les desserts,
les boissons.

 

  

 

Elle

 

 

 

Il posa la main dans l'essaim,
Il en testa le velours,
Il précipita ses doigts agiles entre les seins,
En imagina les bouts érigés et leurs contours.

Beauté d'un geste éperdu.

 

Lui

 

D’abord

Ma main survole,

dessine les contours
effleure
résiste à l'envie de se poser, d'éprouver sous la dentelle ce bout érigé
alors je supplie votre main d'ouvrir le chemin, de faire naître les premiers frissons,
alors seulement je m'emparerai de ces trophées, en cercles concentriques, en frôlements, en pincements. Je guetterai dans vos yeux autant que sous mes doigts l'émergence de la première braise.
Plus tard, bien plus tard, je ferai l'amour à vos seins...

 

Elle

 

C'est d'abord au travers du tissu de dentelle que votre main propage son effleurement.
Un bout d'index dessine un mouvement circulaire, tentant d'abord de capturer l'arôme tactile du bourgeon.
Et c'est dans une superbe arabesque que votre doigt s'autorise un jeté piqué, élaguant le voile, et terminant son vol dans la volupté du gracieux mamelon.

Délice de vos caresses.

 

                                                           

Elle et Lui

14:54 Écrit par Dentelle dans Ecriture

Les commentaires sont fermés.