29 septembre 2011

Un peu de tenue s'il vous plaît...

unpeudetenues'ilvousplaît.jpg

Elle alla droit à la salle de bain, les cheveux en bataille.
Elle laissa couler l’eau chaude sur sa peau. Le shampoing au miel se répartit d’abord au creux de sa paume pour aller s’émousser dans sa longue chevelure emmêlée.
Le gel douche crémeux foisonna sur sa peau, y laissant l’empreinte de l’orchidée.
Elle n’aimait pas ces fleurs, ni leur senteur.
Achat sans réflexion sans doute.
Elle prit tout de même du temps pour son corps, se savonna longtemps.
Elle finit par quitter l’eau.
La chaleur et l’humidité de la pièce déposèrent sur elle un voile de moiteur qu’elle était bien décidée à lever.
Un peignoir spongieux lui offrit son aide.
Elle le respira comme on respire le parfum d’une fleur fraîche.
Elle retourna à la chambre, enfila un tanga en dentelle noire et enveloppa sa poitrine dans le soutien-gorge assorti.
Une paire de bas auto-fix noirs gisait sur le lit.
Elle prit délicatement le premier bas, y passa les doigts, faisant bien attention à ne pas le mailler. Le pied droit s’y glissa. Le nylon remonta pour enserrer la cuisse de sa dentelle élastique.
Elle répéta l’opération avec méthode pour l’autre jambe.
Elle se regarda dans le miroir.
De haut en bas.
Ses cheveux blonds bouclés n’étaient pas encore tout à fait secs, cela lui donnait un petit air sauvage.
Ainsi parée, elle se sentait femme.
Elle enfila un chemisier blanc finement rayé qu’elle boutonna jusqu’au cou.
Elle mit un pantalon noir, moulant.
Étrange cette manie de mettre des pantalons par-dessus une paire de bas auto-fix.
Mais elle aimait ça, se sentir femme jusqu’au bout d’elle-même.
Un petit gilet noir sans manche agrémentait le tout.
Enfin, elle finit par la cravate,
Noire avec quelques rayures verticales blanches.
Le nœud coula autour de sa gorge.
Un léger maquillage peaufina sa préparation.
Une parie de chaussures noires à talons hauts allait tout terminer.
Elle prit son sac à mains et fila vers le bureau.
Quelques compliments sur sa tenue fusèrent, souvent venus des mêmes personnes.
Elle était bien.
Bien dans sa tête et ne s’était pas sentie aussi femme depuis longtemps.
Femme derrière une tenue d’homme.
Et si Elle c’était Moi ?

© Dentelle

14:26 Écrit par Dentelle dans Ecriture

Les commentaires sont fermés.