03 octobre 2011

Boîte à humeur

boîte à humeur.jpg

Pratiquement une semaine.
 

Lui :

- " Tu ne m’es pas insensible, d’ailleurs j’attendais avec impatience de tes nouvelles ".
 

Elle :

-" Tu sais je ne vais pas m’envoler, et puis je ne suis pas un oiseau et encore moins un papillon, donc dès que possible, je suis là ".
 

Lui :

-"J’aimerais ouvrir une boîte ! "
 

Elle :

-" Une boîte pour nous deux ? "
 

Lui :

-" Oui, une boîte aux désirs, aux envies, aux fantasmes,… "
 

Tout s’est fait naturellement, sans questions inutiles.
Un jour, deux jours pour remplir la boîte à désirs : un texte, une photo, un sourire….
Et puis le vide.
Rien.
Néant.
Nada.
L’initiateur a fermé la boîte imaginaire sur les doigts de l’autre, sans prévenir et sans explication.
 

Etrange cette façon qu’ont les gens d’ouvrir des boîtes et de les refermer si violemment.

Alors maintenant quand quelqu’un vous propose une telle boîte…. Méfiance !

©Dentelle

11:09 Écrit par Dentelle dans Boîtes à...

Les commentaires sont fermés.