04 octobre 2012

Présent indicatif

 

282245_10151056450197640_145746303_n.jpg

Les messages avaient fusé tout au long de la journée.
Elle n’aurait su dire pourquoi mais elle avait eu un déclic. 
Peut-être qu’il avait su la toucher là où cela faisait encore mal. 
Peut-être que c’était vrai qu’il la trouvait belle et que les compliments qu’il lui dédicaçait régulièrement étaient sincères.
Personne n’est l’égal de personne.
Ce qui voulait finalement dire qu’il ne faut pas rester sur les traces du passé mais bien créer les empreintes du présent.

Depuis le début de la soirée les pensées de P. vagabondaient.  De temps à autre, au fil des heures qui passaient,  s’accrochait en elle une sensation au creux du ventre.
Une envie.
Elle se souvenait en avoir eu mais c’était vraiment dans un passé tellement enfoui qu’elle n’avait plus su mettre le bon mot sur cette sensation.
Et cette fois, le déclic était là et ce mot « Envie » s’ancrait au plus profond de sa chair.
En fin de journée, elle s’était faufilée dans la salle de bain, histoire de se détendre en solitude.
Elle avait brièvement passé les doigts dans son entrejambe.
Juste une sensation de chaleur humide.
Ce n’était pas ce plaisir qui lui manquait.
C’était Lui.
Et le corps qu’elle avait pu découvrir très récemment mais beaucoup trop brièvement.
Elle n’avait plus que cette idée obsédante de se retrouver dans ses bras, de sentir ses lèvres s’enliser dans les siennes.
Elle tenta de se remémorer la douce odeur qu’il avait laissée sur sa peau lors de leur dernière étreinte.
 Avec déception elle ne put.
Elle sourit et se dit : « De toute façon, nous avons toute la vie devant nous pour savourer ce qui nous est offert ».
Mais elle se dit…. Pourvu que les heures qui les séparent s’égrènent vite…

©Dentelle

20:54 Écrit par Dentelle dans Humeur

22 février 2012

Nouvelle catégorie - La vie de Cyria

 

plume.gif

Aux lectrices et lecteurs de cet espace, 


Vous trouverez dès aujourd'hui une nouvelle catégorie intitulée "La vie de Cyria".
 Des épisodes de la vie de Cyria  viendront agrémenter vos lectures régulièrement, avec ses hauts et ses bas, ses fictions et ses vérités... à vous bien sûr de la faire vivre également par vos rêves ou vos réalités.

Dentelle

 

22:04 Écrit par Dentelle dans Humeur

30 janvier 2012

"Champagne!"

CIMG1109.JPG

 

Champagne.
Ce mot pourrait vous paraître d’une étrange banalité mais il se vêt pour moi d’une autre signification : magie.
Prenez d’abord un Prince presque Charmant qui vous apporte une bouteille frappée vers minuit.
Je sais, cela ne court pas les rues mais pour les plus sceptiques je peux vous dire que je l’ai rencontré il y a quelques jours.
Notez que j’ai dit presque charmant puisque le Prince Charmant n’existe plus (il a disparu dans les légendes).

Installez-vous dans un canapé assez étroit pour ne pas vous encombrer d’un énorme espace vide impersonnel.

Entre les paroles échangées se glisse le « pop » retenu du célébrissime bouchon.
Le liquide serpente dans les deux flûtes, embuant la translucidité des verres.

Une main attentionnée distribue le délicieux breuvage.

Douce intimité agrémentée d’une timidité ravageuse.

Un agréable tintement se fait entendre, les verres s’entrechoquent doucement.  Les bulles pétillent, les yeux se confondent en un éclat particulier, celui de cette nuit, celui d’une magie ensorcelante de l’Inconnu Prince presque Charmant.

Je n’ajouterai qu’un mot en souvenir de cette fabuleuse nuit,
Et vous devinez lequel !

CHAMPAGNE !! 

 

©Dentelle 

 

13:29 Écrit par Dentelle dans Humeur

Probabilités

 

probabilités.jpg

 

« Les maths n’avaient jamais été son fort.  Mais était-ce important dans son univers peuplé de mots tous aussi beaux,  aussi mystérieux les uns que les autres ?
Non, bien sûr que non. »

Une longue balade avait conduit Nell à se vider l’esprit.
Totalement.
Elle ne pensait plus à ce qui l’avait tourmentée depuis presqu’un mois.  Et finalement si elle réfléchissait objectivement, ses petits soucis n’avaient qu’une importance minime dans son quotidien.  Elle avait juste envie de gravir un nouvel échelon dans l’échelle de sa vie.
La fatigue des kilomètres parcourus n’avaient pas entamé sa bonne humeur, et c’est futilement que ses idées avaient vagabondé  sur le chemin du retour.
Son esprit avait juste épinglé une personne sortant du lot... mais sans plus.
De toute façon quelles sont les probabilités qu’une personne alchimise une autre personne et inversément sans se connaître ?

Probabilité nulle  .... Ou presque …

©Dentelle

11:30 Écrit par Dentelle dans Humeur

23 novembre 2011

Merci

merci.jpg

 

Un grand merci à vous pour vos passages et vos encouragements.

Merci également pour vos messages personnels par mail.

à bientôt pour de nouvelles aventures ... toutes en dentelles.

Dentelle

10:24 Écrit par Dentelle dans Humeur

14 octobre 2011

Météo du corps

serenitecorporelle.jpg

Ses yeux avaient un éclat particulier, surtout depuis qu’ils avaient échangé quelques mots.
Des mots qui savent réconforter.

Une éclaircie perlait dans le ciel assombri de sa vie.

Les quelques mois passés commençaient à fondre comme neige au soleil.

C’était décidé, elle ne laisserait plus rien ni personne l’abattre.

Et certainement pas cette fichue maladie !

Courage à tous ceux qui souffrent et particulièrement toi,
oui toi à qui je pense.

Dentelle

14:48 Écrit par Dentelle dans Humeur

11 octobre 2011

Futurisme

futurisme.jpg

J’en ai connu des nuits peintes à l’encre rouge où le noir m’était ravi sans cesse.

Mais maintenant une éclaircie pourpre se faufile sur la ligne moirée de l’horizon.

Je veux croire en cette magie fantasque du rêve.

 

© Dentelle

13:01 Écrit par Dentelle dans Humeur

Le destin de Lise

destindeLise.jpg

Lise voyait son reflet s’envoler dans l’eau, les gouttes de pluie s’acharnant à troubler son image.
Elle était assise sur le bord de la fontaine, tentant de se reposer quelques instants.
Elle affectionnait cet endroit où la quiétude contrastait avec le bruit de la circulation.
Lise regardait les rides de ses yeux s’effacer peu à peu.
Elle se souriait.
Petit à petit les cercles s’agrandissaient, ne laissant plus de place pour son visage.
Il faisait gris et le ciel était très menaçant, comme s’il devait évacuer sa colère.

Lise pressa le pas pour rentrer.
Sa maison n’était qu’à quelques rues de là.
Elle tourna la clé dans la serrure. Magda s’empressa de fêter son retour.
Une caresse plus tard, la chienne se recoucha sur le tapis.

Lise alluma le séjour et se débarrassa enfin de ses vêtements humides.
Elle fila sous la douche et laissa couler l’eau chaude longtemps sur son corps.
Elle se sentait revivre sous la mousse qui la recouvrait.
Une délicieuse odeur s’étalait sur elle au fur et à mesure des passages de l’éponge.
Elle se rinça longuement et finit par sortir de la vapeur à regrets.
Elle se réfugia dans un peignoir satiné et frissonna légèrement.

Le miroir lui renvoya son image.
Malgré son âge, elle se trouvait encore attirante.
Ses yeux débordaient de bonne humeur, cependant une certaine nostalgie du passé lui
étreignait le cœur.
Elle aurait tant voulu qu’Il soit là, sur le lit, en train d’attendre qu’elle soit fraîche.
Mais le destin en avait décidé autrement.
Elle se rappelait combien il était bon de se réfugier dans ses bras pour se réchauffer, pour y puiser
une nouvelle énergie.
Elle regagna le salon.
Elle s’étendit sur le sofa, saisit la télécommande pour regarder, comme à son habitude, une émission sans réellement la voir.
Une tristesse l’envahit encore, débordant de son cœur meurtri par l’amour.
Mais pourquoi l’amour fait-il toujours mal ?

La sonnette retentit, Magda aboya, cherchant à chasser l’intrus.
Lise n’avait pas envie d’ouvrir, elle n’attendait et ne voulait voir personne.
Le deuxième coup de sonnette se fit plus insistant et Lise finit par aller ouvrir.

" Bonsoir, je suis votre nouveau voisin et je vous ai vue rentrer, je voulais juste me présenter puisque nous allons être amenés à nous revoir souvent ".

Lise sourit.
Pour de vrai.

Un sourire chaleureux, plein de promesses….

© Dentelle 

11:59 Écrit par Dentelle dans Ecriture, Humeur

03 octobre 2011

Musique! Musique!

musique1.jpg

J’ai passé le jour à vous entendre

Me troubler par des mots doux.

J’ai passé la soirée à vous écouter

Me déclamer votre amour.

Moi, j’ai passé la nuit à vous murmurer

Notre nouvelle passion.

 

Chantons ensemble !

 

© Dentelle

 

 

11:13 Écrit par Dentelle dans Humeur

29 septembre 2011

Cas dansé

casdansé.jpg

Les lèvres entrouvertes, il regardait droit devant lui.
Son corps semblait découvrir l’espace aérien projeté à chacun de ses mouvements.
Son bassin gardait la cadence, voulant à tout prix gagner quelques centimètres de terrain.
Ses gestes longilignes et continus ressemblaient à une danse ultra moderne sans toutefois parvenir au résultat désiré.
Un
Deux
Trois.
En avant

Toujours en avant.
Toujours regarder droit devant….
Quand on court loin,
Très loin,
Sur le tapis de la vie.

 

© Dentelle

17:27 Écrit par Dentelle dans Humeur